01/01/2006

Au Café des Délices

Tes souvenirs se voilent
Ca fait comme une éclipse
Une nuit plein d'étoiles sur le port de Tunis
Le vent de l'éventail
De ton grand-père assis
Au Café des Délices
 
Tes souvenirs se voilent
Tu vois passer le train
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Et l'odeur du jasmin
Qu'il tenait dans ses mains
Au Café des Délices
 
Yalil yalil habibi yalil, yalil yalil habibi yalil
 
Tes souvenirs se voilent
Tu la revois la fille
Le baiser qui fait mal
Au port El Kantaoui
Les premiers mots d'amour
Sur les chansons velours
Habibi habibi
 
Tes souvenirs se voilent
Tu les aimais ces fruits
Les noyaux d'abricots
Pour toi, c'était des billes
Et les soirées de fête
Qu'on faisait dans nos têtes
Aux plages d'Hamamet
 
Yalil yalil habibi yalil...
 
Tes souvenirs se voilent
A l'avant du bateau
Et ce quai qui s'éloigne
Vers un monde nouveau
Une vie qui s'arrête
Pour un jour qui commence
C'est peut-être une chance
 
Yalil yalil tu n'oublieras pas
Yalil yalil ces parfums d'autrefois
Yalil yalil tu n'oublieras pas
Yalil yalil même si tu t'en vas
 
Une nuit plein d'étoiles
Sur le port de Tunis
Et la blancheur des voiles
Des femmes tenant un fils
Le vent de l'éventail
De ton grand-père assis
Et l'odeur du jasmin
Qu'il tenait dans ses mains
Au Café des Délices

(Paroles et musique: Félix Gray, Patrick Bruel)

17:42 Écrit par Khadija | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

tounsi alors pourkoi tu nous une chanson de faudel pour la tunisie nous les tunisiens on aime pas trop le RAI bon mercipour le blog c tres touchant , essaye de nous mettre cett chanson de patrick merci

Écrit par : tounsi | 07/03/2006

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.